> Accueil > Paroles > La ballade du chien-loup

La ballade du chien-loup

    Les paroles de La ballade du chien-loup ont été écrites par Pierre Delanoë.

    .
    A notre connaissance, ce titre n'a été repris par aucun autre artiste.

    Paroles La ballade du chien-loup

    Priez pour le pauvre chien-loup
    Sa louve est partie
    Il la cherche comme un fou
    De fermes en prairies
    Mais le fleuve est en crue
    Et les routes inondées
    La terre a disparu
    Et les ponts sont tombés
    
    Il a perdu sa trace
    Et il va n'importe où
    C'est partout l'impasse
    L'absence est partout
    Et les grillons lui brisent
    Le coeur de leur chant
    Son courage s'enlise
    Dans le soleil couchant
    
    Il croit l'apercevoir
    Par-dessus les fougères
    Traversant le soir
    De sa course légère
    Mais oui c'est bien elle
    Son allure un peu folle
    Ses façons de gazelle
    On dirait qu'elle vole
    
    Elle est là toute proche
    C'est bien son odeur
    Il tourne il s'accroche
    A son ancien bonheur
    Et le jour se lève
    Il ne l'a pas trouvée
    Excepté en rêve
    Il s'endort épuisé
    
    Priez pour le pauvre chien-loup
    Sa louve est partie
    Il la cherche comme un fou
    De fermes en prairies
    Mais le matin est froid
    Et son coeur s'éveille
    Battant plus qu'autrefois
    Mais moins fort que la veille
    
    Soudain elle est là
    Au bord du chemin
    Elle ne regarde pas
    Son compagnon lointain
    Il se couche près d'elle
    Il lui fait la cour
    Et ses bons yeux fidèles
    Lui demandent l'amour
    
    Priez pour le pauvre chien-loup
    Sa louve est revenue
    Le collier autour du cou
    Mais le coeur n'y est plus
    Elle a couru le monde
    Connu la liberté
    Les journées sont plus longues
    Quand on est attaché
    
    Et il la regarde
    Tout en sachant trop bien
    Qu'il est un chien de garde
    Qui ne garde plus rien
    Qui leur a mis la laisse ?
    D'où vient leur servitude ?
    L'amour ou la faiblesse
    Le maître ou l'habitude
    
    Priez pour le pauvre chien-loup
    Sa louve est partie
    Il la cherche comme un fou
    De fermes en prairies
    Mais le fleuve est en crue
    Et les routes inondées
    La terre a disparu
    Et les ponts sont tombés
    
    Il a perdu sa trace
    Et il va n'importe où
    C'est partout l'impasse
    L'absence est partout
    Et les grillons lui brisent
    Le coeur de leur chant
    Son courage s'enlise
    Dans le soleil couchant
    
    Lalala lalala (ad lib)

      Donnez votre avis !

        Vous souhaitez réagir, donner votre opinion, nous signaler une anecdote, merci de remplir soigneusement le formulaire ci dessous.

        Nom :
        Prénom :
        Adresse :
        Ville :
        Code postal :
        E-mail :
        Téléphone :
        Objet :
        Votre message, anecdote, avis :